La planète mode de Jean-Paul Gaultier, de la rue aux étoiles



Vous séchez sur le programme du week-end ?
Entre apéros, barbecue et aprèm lézardage au soleil, il vous reste une heure ou deux ?

Alors filez au Grand Palais, l’exposition Jean Paul Gaultier vaut (vraiment) le détour. Bon j’avoue, les robes et moi c’est une véritable histoire d’amour, depuis toujours. Mais, à mon avis, même les moins intéressés par la mode y trouveront leur compte.

On y (re)découvre le célébrissime créateur, sous toutes ses facettes depuis 1970. 


On lui connaissait une obsession pour les marinières, le combo jupe en tulle et perfecto en cuir, sa façon de repousser toutes les limites et de saffranchir des codes


On y découvre ses débuts : une oursonne en peluche, Nana, qui a subi (sans broncher ?)  maquillages, essais coiffures et pose de seins coniques, qui ont d’ailleurs servi d’inspiration pour une robe portée par Madonna, rien que ça. Comme quoi, il ne faut jamais sous-estimer les rêves d’enfants… ;-)





Mais surtout, le tout est mis en scène de façon particulièrement spectaculaire. Les visages des mannequins sont animés, ils nous parlent, font des grimaces… Le réalisme est saisissant ! Le parcours est rythmé par des musiques, un défilé permanent plus vrai que nature, des vidéos, des spectacles de danse costumés par Jean Paul Gaultier (étoiles dans les yeuuuuux). Je vous laisse apprécier un petit bout du spectacle :







En plus, il n’y a pas que des vêtements, aussi magiques soient-ils : on plonge aussi dans l’univers du créateur grâce à des croquis, des objets personnels, etc. J’ai beaucoup aimé cet univers, inspirés de cultures venant des 4 coins du globe, ses vêtements croisant souvent les vestiaires féminins et masculins, cette  place donnée à des morphologies diverses… (Suffisamment rare pour être souligné !)

Coups de cœur tout particulier pour les robes-sirènes, et les bustiers, véritables œuvres d'art.




Cette exposition féerique fait le tour du monde, Paris étant la 10ème étape. Jusqu’au 1er août, filez réserver vos billets sur le site du Grand Palais (y’a du monde). Si possible en soirée, et en semaine. (Y’a vraiment du monde).

Allez, une petite dernière pour la route :








4 commentaires :

  1. Jean Paul Gauthier, un homme de tous les temps et surtout du sien.
    Merci beaucoup pour ce bel article qui donne envie d'y aller!

    RépondreSupprimer
  2. Un bel article pour une expo qui continue de me faire rêver trois jours après y être allée, merci beaucoup Julie de me l'avoir recommandée

    RépondreSupprimer
  3. Juste une petite correction : s'affranchir DES codes, et non LES codes....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, coquille corrigée ; merci beaucoup !

      Supprimer